Swiss Chard, parmesan rinds, and white beans: a unique recipe for the end of winter and a colorful welcome to spring

It seems like springtime here in Kentucky. I slept with my window open last night and awoke to birds chirping in the tree outside. Spring birds. Happy birds.

They reminded me that in a few weeks it will be too late to make one of my favorite winter soups. (Sure, you can make hearty soup in spring, but it’s just so much more satisfying when it is cold outside!)

As I washed and patted my chard to the sound of white beans boiling on the stove, I thought, it would be a shame not to take a picture of this beautiful bouquet. I ran for my camera.

Not all chard is technicolor, so I recommend searching for “Rainbow Chard” in the supermarket. When it is packed together in the produce section, you can’t see what surprises are in store. It’s a real pleasure to unwrap the tie that binds the leaves, revealing bright red, pink, orange, and yellow stems. More than the recipe, this is what I wanted to share with you. It made me smile, and although I was using it to make a good hearty soup, I couldn’t help but think again of spring when I saw that rainbow in my hands!

*Some people are leery of using greens in soup, and a lot of people have never tried chard. Please, oh, please do! It is subtle, almost sweet — not at all like spinach — and delicious!

greens

Parmesan Broth with Swiss chard and White Beans

A deeply satisfying soup that can compete with chicken noodle as a winter cure-all.Serves 4 to 6.

Over low heat, steep 8 cups chicken stock with 8 ounces Parmesan rinds for about 45 minutes, until the rinds are soft. Strain the liquid and reserve. // In a heavy-bottomed soup pot, sauté 1 smashed garlic clove in 2 tablespoons olive oil over medium heat until garlic just begins to color. Add 1 dried red chili, crumbled; 4 cups loosely packed Swiss chard, stems removed and leaves cut into ribbons; and stir to coat. //Add the warm, strained stock and 2 cups canned cannellini beans and bring to a simmer. Season with salt and pepper and add a teaspoon lemon zest. To serve, ladle soup over a slice of toasted country bread and drizzle with olive oil. —Sara Jenkins of Porsena and Porchetta, New York (Click here for full article)

{Hello, from Rêve}

Click here to see it in French, from Mélie:

Bette à carde, copeaux de parmesan et haricots blancs : une recette unique pour la fin de l’hiver et un accueil coloré du printemps

On se croirait au printemps au Kentucky. La nuit dernière j’ai dormi la fenêtre ouverte et me suis réveillée au son des oiseaux gazouillant dans l’arbre dehors. Oiseaux du printemps. Oiseaux contents.

Ils m’ont rappelé que dans quelques semaines il serait trop tard pour faire l’une de mes soupes d’hiver préférées. (Bien sûr, on peut faire des soupes copieuses au printemps, mais c’est tellement plus réconfortant quand il fait froid dehors !)

Tandis que je lavais et égouttais les bettes au son des haricots bouillonnant dans la casserole, j’ai pensé ça serait vraiment dommage de ne pas prendre une photo de ce magnifique bouquet. J’ai couru chercher mon appareil.

Toutes les bettes ne sont pas technicolor, je vous conseille donc de chercher les bettes rouges dans votre supermarché. Quand elles sont toutes emballées au rayon fruits et légumes, vous ne voyez pas quelle sera la surprise. C’est un vrai plaisir de défaire le lien qui retient les feuilles et de découvrir les tiges brillantes rouges, roses, oranges et jaunes. Plus que la recette, c’est ça que je voulais partager avec vous. Cela me fait sourire, et même si je les utilise habituellement pour faire une soupe bien consistante, je ne peux m’empêcher de penser au printemps quand je vois cet arc-en-ciel dans mes mains.

Certains sont méfiants avec les légumes verts dans la soupe, et plus encore n’ont jamais essayé les bettes. Faites-le je vous en supplie ! c’est subtil, presque sucré – pas du tout comme l’épinard – et délicieux !

Bouillon au parmesan, bettes à carde et haricots blancs

Une soupe profondément réconfortante qui peut concurrencer le bouillon de poules aux nouilles comme remède universel hivernal. 4 à 6 personnes

Mettez 8 cups (environ 2 L NdlTr) de bouillon de volaille et 8 onces (environ 130g) de copeaux de parmesan dans une casserole sur feu doux pendant environ 45 minutes, jusqu’à ce que les copeaux soient fondants. Filtrez le liquide et réservez. Dans une casserole à fond épais, faites revenir une gousse d’ail dans deux cuillères à soupe d’huile d’olive sur feu moyen jusqu’à ce que l’ail commence à prendre couleur. Ajoutez un piment rouge déshydraté et haché ; deux cups légèrement tassées (environ 150 g) de bettes rouges coupées en lamelles sans les côtes et mélangez. Ajoutez le bouillon filtré encore chaud et deux cups de haricots blancs en boîte et portez à frémissement. Salez, poivrez et ajoutez une cuillère à café de zeste de citron. Servez la soupe sur une tranche de pain de campagne grillée avec un filet d’huile d’olive. —Sara Jenkins of Porsena and Porchetta, New York 

Advertisements

Leave a comment

Filed under Food, Photography, Recipes/Cooking

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s